ARS Bayonne BSR Biarritz BTRS Boucau Akitu Gabe Hasparren Makila Larressore Zangoak-Arin Sare Eztitasuna St Jean de Luz Goazen St Jean Pied de Port Xutik St Palais
Tir à l'Arc

Pour mieux choisir votre activité:

Définition/origines Pendant 10 000 ans au moins, le tir à l’arc était pratiqué pour chasser ou faire la guerre. Vers 1500, l’arrivée de l’arquebuse entraîne une disparition progressive de l’utilisation guerrière de l’arc. Le tir à l’arc devient alors un loisir puis un sport à part entière.

Les compétitions de tir à l’arc faisaient déjà partie des Jeux olympiques de 1900.

Variantes/thèmes

Les arcs utilisés de nos jours n’ont plus rien à voir avec leurs ancêtres. Le bois a souvent été remplacé par des fibres de verre ou de carbone et de l’aluminium. Ils sont équipés d’un viseur, d’un repose-flèche, de stabilisateurs, d’amortisseurs, de poids, et, pour certains, de cames (poulies dont l’axe est excentré) qui démultiplient la puissance de l’arc. Ainsi, lors des compétitions, les flèches tirées vers la cible peuvent avoir une vitesse dépassant 300 km/h.

Parmi les arcs modernes, on distingue plusieurs types d’arc :

  • les arcs longs ou longbow, descendants des arcs anglais, n’ayant qu’une seule courbure de branche.
  • les arcs à poulies ou arcs compound: un système de poulies permet de démultiplier la force, une poulie asymétrique permet d’avoir une bonne accélération au moment du décochage, ainsi qu’une force de maintien plus faible.
  • l’arc « recurve» classique : arc utilisé aujourd’hui en compétition catégorie classique (catégorie olympique) ; la forme dite « recurve » (branches recourbées) existe aussi pour les arcs chasse (« monobloc » ou non).

Equipements requis

Les clubs du 64 fournissent les équipements nécessaires : arcs, flèches et cibles